Remplacer des pièces défectueuses dans son auto

Pieces auto

Votre véhicule est accidenté ou juste en panne ? Il faut alors la faire réparer. En tenant compte des pièces à changer, deux options s’offrent à vous : remplacer la pièce endommagée ou défectueuse par une piece auto occasion ou par une pièce auto neuve. La première option se conforme le Décret n° 2016-703 du 30 mai 2016, à propos de l’usage de pièces de rechange auto issue de l’économie circulaire. C’est intéressant pour votre budget et surtout pour la planète.

Pièces de rechange automobiles : D’où proviennent-elles ?

Le choix des pieces auto occasion ne doit pas être négligé. Effectivement, un élément contrefait peut occasionner des accidents irrévocables, il vaut donc mieux rester vigilant. Les pièces automobiles sont principalement divisées en trois catégories :

  • Les pièces d’origine du fabricant (OEM)
  • Il s’agit de pièces « SAV » provenant directement de la société de fabrication mandatée par le constructeur, comme Renault. Ces pièces sont fabriquées selon des spécifications strictes et sont strictement contrôlées pour garantir leur qualité.
  • Les pièces adaptatives

Les pièces adaptatives sont également appelées pièces de « seconde source », elles ressemblent à des pièces d’origine. Elles sont commercialisées par tous les distributeurs fabricants comme BOCH, HELLA, VALEO, CEVAM…

  • Les pièces réutilisables ou d’occasion

Celles-ci sont faciles à identifier, car elles proviennent directement de l’industrie du recyclage automobile. Par conséquent, ces pièces proviennent de véhicules en fin de vie ou accidenté. Avant d’être vendues en Centre pour voitures hors d’usage, elles sont strictement testées et vérifiées pour se garantir de leur bon fonctionnement. Pour plus d’information à ce sujet, veuillez visiter le site www.reparcar.fr.

Pourquoi utiliser des pièces automobiles d’occasion ?

Pièces automobiles réutilisables : Le choix du développement durable. Par contre, en matière de carrosserie ou de sellerie, l’achat de pièces auto occasion est un bon choix, et ce, pour nombreuses raisons.

Conformité à la loi : Depuis le 1er janvier 2017, la loi exige à tous les professionnels vendant des services de réparation ou d’entretien de voitures de mettre les clients à même de choisir l’usage, pour quelques catégories de pièces auto.

Aspect environnemental : si vous ne pouvez pas vivre sans voiture, vous êtes toujours soucieux du zéro déchet et de l’écologie. Lors du remplacement des rétroviseurs endommagés ou des portes estampées, il est préférable d’utiliser des pièces de véhicules mis au rebut, mais elles sont intactes.

Véhicule ne se commercialisant plus : vous êtes le propriétaire chanceux d’une voiture ancienne, dont vous ne souhaitez certainement pas vous séparer. Le fabricant ne le produit plus et a également arrêté la fabrication de pièces de rechange, vous n’avez d’autres moyens que de vous adresser à la pièce auto d’occasion.

Aspect économique : de manière générale, les pièces automobiles d’occasion sont bien moins coûteuses que les pièces neuves. Si votre budget ne vous permet pas d’acheter une nouvelle pièce de rechange, d’autant qu’un accident ou une panne arrive souvent au mauvais moment, c’est certainement un bon plan.

Comment trouer des pièces d’occasions ?

Il existe aujourd’hui plusieurs types de pièces auto. Peu importe l’élément à remplacer, vous pouvez faire appel aux :

– Réseaux de distribution offrant des pièces de voitures

– offrant des pièces de pièces de rechange de voiture d’occasion

– véhicules pour pièces

En outre, il faut savoir que dans certains cas et pour quelques pièces (vitrages non collés, garnissage, optique…), les garages sont tenus d’offrir aux clients des pieces occasion auto à la place de nouvelles pièces.

Ces pièces de rechange doivent provenir d’établissement autorisé pour voitures non utilisées et ont été contrôlées pour le marketing. Afin de les qualifier, on dit de « pièces de l’économie circulaire » (PIEC). Inversement à ceux vendus par des professionnels ou des particuliers non approuvés sur certaines pages Web, ils sont parfaitement sécurisés et tracés. Le mécanicien qui augmenterait les pièces marquées avec le PIEC reste tenu au même principe d’effet que s’il a recours à des pièces neuves.

Votre garagiste peut aussi se marchander auprès d’entreprises d’équipementiers homologuées à vendre des pièces sous l’appellation « échange standard ». Elles doivent avoir été reconditionnées selon les prescriptions des fabricants.

 Pièces automobiles : Des normes à respecter

Avant de vous presser chez l’épaviste, informez-vous bien en ce qui concerne les normes à respecter. Effectivement, neuve ou pas, une pièce auto doit conformer à tous les critères de sécurité. Une pièce de rechange peut avoir subi des dommages invisibles à l’œil nu. Dans le cas d’accident, vous serez donc tenu pour fautif.

Assurez-vous alors de l’origine de la pièce auto réutilisable en vérifiant la certitude du commerçant. Tournez-vous vers des sites internet ou des enseignes qui ont pignon sur rue présentant les mentions légales (CGV). Vous pouvez être en mesure de les contacter dans le cas de souci (téléphone adresse mail, adresse postale, etc.).

Lorsque votre voiture est accidentée ou en panne, il est parfois sage de remplacer les pièces endommagées par des pièces auto d’occasion.

Commander en ligne des pièces détachées pour quad Yamaha blaster 200
Des devis pour vos réparations en ligne