Les différents matériaux d’un casque moto

Matériaux d'un casque moto

Le port d’un casque moto est obligatoire pour les conducteurs de deux-roues. C’est un équipement qui garantit la sécurité avant toute chose. Un casque est composé essentiellement de coque à l’extérieur et de calotin en intérieur. La coque est faite de matériau synthétique ou de composite. Elle assure une protection optimale et s’affiche comme amortisseur de choc. En effet, la gamme d’un casque moto dépend de ses matériaux de fabrication. Tour d’horizon sur les différentes matières possibles. 

Le polycarbonate

Nombreux sont les matériaux qui peuvent intervenir dans la fabrication d’un casque moto. Ils possèdent chacun ses propres avantages et caractéristiques particuliers. D’abord, la calotte peut être conçue en thermoplastique injecté, polycarbonate ou résine. Il s’agit d’un matériau le moins cher de tous. Pour sa fabrication, il suffit d’injecter de la matière plastique dans une moule préfabriquée. Ce type de matière ne dispose aucune influence sur sa résistance. Il est bien sécurisant même s’il s’avère être plus lourd à porter. Le plus souvent, il se détériore plus rapidement que les autres. Sachez que ce produit est dédié pour ceux désirant les marques d’entrée et de milieu de gamme. Si vous êtes intéressé par ce dernier, rejoignez un magasin d’accessoires pour moto. Vous pouvez choisir largement sur les modèles, les matières et les marques. Il est possible d’opter pour le casque moto Arai si la marque japonaise vous fascine. Des matériaux nobles, sélectionnés et rigoureux composent le casque pour une protection et un confort inédit.

Les matériaux composites

Ensuite, plusieurs fabricants utilisent de la fibre pour la conception d’un casque moto. Cela peut être de la fibre de verre, du kevlar ou du tricomposite. Le premier constitue le matériau le plus couramment employé pour les hauts de gamme. Il est résistant, mais un peu lourd. Le second possède un poids plus réduit et se mélange à d’autres fibres des fois. La calotte en tricomposite est une alliance entre la fibre de verre, de carbone et d’aramide. Quoi qu’il en soit, un casque moto Arai fabriqué en fibre est le meilleur en termes de sécurité et de poids. Son caractère qui permet l’absorption des chocs lui permet d’être le plus choisi des conducteurs de moto. Plus exactement, la fibre absorbe bien et repartit mieux l’énergie provoquée par un coup. Il est assez léger à la base. Son endurance est supérieure. Vous limitez les dangers en optant pour un casque en fibre. Il est quand même à noter qu’elle montre plus facilement les séquelles suite à un accident. Cela s’explique par le type de peinture que vous pouvez y appliquer.

Concernant la fibre de carbone

Un casque Arai pour moto peut être fait en fibre de carbone. Cette dernière est un matériau haut de gamme de plus en plus accessible. Elle affiche une résistance plus haute que celle des plastiques injectés. Cela se relève de ses caractéristiques physiques utilisées dans la fabrication de casques. C’est en quelque sorte un matériau composite comme mentionné plus haut. Comme la fibre de verre, elle encaisse bien en cas de choc violent. Les casques en carbone sont parfois renforcés par une couche de fibre de verre. De ce fait, le conducteur bénéficie de plus de protection lors de sa conduite. Il se distingue aussi de sa légèreté. En effet, tous ses points forts justifient son coût élevé sur le marché. Enfin, le carbone apporte un visuel plus satisfaisant quand il est apparent. La fibre est souvent mise en valeur par un vernis brillant ou mat. Ce qui optimise encore plus ce modèle. Ainsi, pour trouver le casque moto qui vous convient, considérez toujours sa matière. C’est un critère déterminant de sa gamme.

Un casque vintage pour rouler en moto ou en scooter
Passer son permis moto : formalités et prix